Les différentes garanties ou sécuriser son bailleur !

Comme nous avons pu le voir sur notre dernière article concernant le dossier de location, le marché locatif est de plus en plus tendu.

Aussi, les bailleurs sélectionnent les dossiers qui sont, ou du moins leur semblent, les plus sécurisants.

Le fait que l’on couvre soi même l’ensemble des conditions du bailleur, ne suffit souvent pas, encore faut il avoir une garantie qui tient la route !

En effet, il est désormais demandé par tout bailleur, une caution ou garant, quelle que soit sa situation. 

Quelles sont donc les différentes garanties possibles ?

 

S’installer en Provence vous propose son TIP du mois de septembre ! 

La GLI ou Garantie contre les Loyers Impayés

La plus utilisée actuellement est la GLI ou Garantie contre les Loyers Impayés. De nombreuses agences ont des contrats avec des assureurs et revendiquent la sécurisation des impayés vis à vis de leurs bailleurs.

La question n’est pas ici l’efficacité de ces GLI car tout dépend des assureurs et des contrats…

En règle générale, ces assurances, payées par les bailleurs, sont très contraignantes. En effet, elles ne couvrent pas les périodes d’essai, les CDD, les personnes morales. Elles demandent des avis d’imposition en France (et écartent donc la plupart des expats de retour). Elles ne tiennent pas compte des ARE (Aides au Retour à l’Emploi), ou des primes etc…

Les dossiers sont montés par les agences ou les propriétaires directement et une réponse est généralement donnée dans les 48 heures.

Si la GLI ne fonctionne pas, il est alors souvent nécessaire d’envisager d’autres moyens pour garantir son potentiel futur propriétaire.

Les autres garanties possibles 

 

La caution familiale

 

Elle est une garantie historique et de moins en moins utilisée.

Elle consiste en ce qu’un membre de la famille (parent / oncle / grand parents…) ou un ami, se porte garant pour le/les futur(s) locataire(s). Celui-ci doit pour cela respecter les mêmes critères que lui, à savoir, être en CDI confirmé, (retraité, entrepreneur … possible) et justifier de revenus supérieurs à trois fois le montant du loyer. Il devra également fournir l’ensemble de ses justificatifs, et sera garant tout le long de la durée du contrat de location. Il lui sera demandé de remplir l’acte de cautionnement et il sera également signataire du contrat de location en tant que caution.

Visale

Une autre solution de garantie, créée depuis quelques années est la garantie VISALE®. Elle reste malheureusement méconnue des bailleurs et encore peu utilisée. Cette garantie est un dispositif créé et géré par l’Action Logement® (ex 1% logement). C’est une garantie gratuite, qui peut bénéficier à tous de 18 à 30 ans quelle que soit sa situation professionnelle. Elle peut également bénéficier aux plus de 30 ans à condition qu’ils soient salariés d’une entreprise du secteur privé dans les 6 mois de sa prise de fonction (hors CDI confirmé) ou dans les 6 mois de sa mutation.

Le logement doit faire l’objet d’un bail loi 89, être la résidence principale et le loyer ne doit pas dépasser 1300€ (1500€ en Ile de France). 

Il est nécessaire de préparer son dossier bien en amont des visites. Tout se fait sur internet sur le site visale.fr. Vous devez pour cela créer un compte en ligne, renseigner les informations demandées, télécharger les documents nécessaires. Les équipes de Visale étudient ensuite votre dossier et vous recevez votre visa certifié entre 4 et 10 jours ouvrés après le dépôt de dossier (attention délais rallongés depuis le confinement)… d’où la nécessité de le faire au plus tôt ! Il n’est également pas possible de déclencher une garantie Visale si vous avez déjà signé le bail de votre futur logement. Si votre bailleur accepte cette garantie, il créera également de son côté un espace internet à son nom et reliera vos deux visas.

Des sociétés comme Garant Me

Il existe également des sociétés privées, comme Garant Me® par exemple. Elles peuvent se porter caution pour vous. Dans ce cas, la garantie est gratuite pour le bailleur car prise en charge par le locataire. Le coût de la garantie est annuel et facturé chaque année du contrat de location. Mais elle peut ne pas être renouvelée si le propriétaire en accepte la suspension (pour passer sur une GLI par exemple). Il faut compter environ 4% du montant annuel du loyer et des charges. Ce forfait est payable en une fois dés la signature du bail. Vous pouvez monter le dossier sur internet et vous obtenez l’accord très rapidement, souvent dans les 24 heures. Ces sociétés sont beaucoup plus souples que les GLI car elles prennent en charge l’épargne, les primes …. Elles sont malheureusement assez récentes, méconnues et parfois peu acceptées par les agences ou propriétaires. 

La caution bancaire

Enfin, la dernière garantie est très peu utilisée. C’est la caution bancaire. Son principe réside en le fait que le locataire doit verser une somme d’argent sur un compte bloqué. La somme versée doit couvrir normalement le loyer et les charges pour toute la durée du contrat de location. Autant dire des sommes faramineuses. Il est généralement demandé, afin de réduire un peu ces montants, uniquement une année de loyer et charges, bloqués tout le long du contrat de location. Mais cela reste cependant un montant colossal à sortir et peu de personnes la déclenchent. Elle est alors la solution du dernier espoir… Le montage du dossier n’est également pas simple et demande un certain délai… Mais elle reste cependant la sécurité ultime du bailleur…

Le petit conseil +

Dans tous les cas, pensez à bien réfléchir à cette problématique avant toute recherche. Un dossier non garanti n’aura aucune chance de passer auprès d’un bailleur.

Et surtout, n’hésitez pas à nous contacter, pour toute question sur le sujet, à notre adresse mail contact@sinstallerenprovence.fr ou sur notre site internet www.sinstallerenprovence.fr

Alors futurs locataires : à vos garants !

Plus d’infos sur :

www.visale.fr

www.garantme.fr

N’hésitez pas à suivre nos actus sur notre page facebook !

Image par Clker-Free-Vector-Images de Pixabay

Share your thoughts